Aperçu du marché
PRINTEMPS 2018

Observation du marché
Année 2018

Aperçu du marché
AUTOMNE 2018

Aperçu du marché
HIVER 2018-2019

9 Chapitres disponibles - Télécharger le PDF

4. Entreprises, chiffre d’affaires, taux de fret, niveaux d’eau et conditions d’exploitation

• Avec environ 3 400 entreprises de transport de marchandises, les Pays-Bas sont le pays où l’activité économique est la plus forte dans le secteur du transport de marchandises.

• Les pays rhénans représentent 91 % du chiffre d’affaires total du transport fluvial de marchandises en Europe.

• Dans le transport de passagers, l’activité économique est répartie de manière plus homogène dans toute l’Europe.

• La Suisse est le pays où la part du chiffre d’affaires est la plus élevée pour le transport de passagers.

 

Entreprises de transport fluvial

Et chiffre d’affaires annuel en Europe

 

Nombre d’entreprises de transport fluvial de marchandises en Europe

Source : Eurostat [sbs_na_1a_se_r2] et Office fédéral de la statistique (CH)

CH4 Number of IWT companies in goods transport in Europe

 

87 % de l’ensemble des entreprises de transport fluvial de marchandises sont établies dans les pays rhénans (Allemagne, Belgique, France, Pays-Bas, Suisse), seulement 3 % sont enregistrées dans les pays du Danube (Autriche, Slovaquie, Hongrie, Croatie, Serbie, Roumanie, Bulgarie) et 10 % dans les autres pays (Italie, Pologne, République tchèque, Royaume-Uni, Suède, etc.).

 

Chiffre d’affaires annuel du transport fluvial de marchandises en Europe (en millions d’euros)

Sources : Eurostat [sbs_na_1a_se_r2], Office fédéral de la statistique (CH), Centraal Bureau voor de Statistiek (NL)

CH4 Annual turnover in IWT goods transport in Europe

 

Les entreprises de transport fluvial de marchandises établies aux Pays-Bas et en Allemagne représentent 80 % du chiffre d’affaires du secteur européen du transport fluvial de marchandises. Les trois autres pays rhénans (Belgique, France et Suisse) représentent 11 % du chiffre d’affaires européen. La part de l’ensemble des autres pays est de 9 %.

 

Nombre des entreprises de transport fluvial de passagers en Europe

Source : Eurostat [sbs_na_1a_se_r2] et Office fédéral de la statistique (CH)

CH4 Number of IWT companies in passenger transport in Europe

 

Seulement 42 % de l’ensemble des entreprises de transport fluvial de passagers sont établies dans les pays rhénans, 6 % sont enregistrées dans les pays du Danube et 52 % en Espagne, en Finlande, en Pologne, en République tchèque, au Royaume-Uni, en Suède, etc. Cela s’explique par le fait que la définition d’Eurostat pour une entreprise de transport fluvial de passagers inclut les entreprises actives sur les fleuves et sur les lacs. Dans les statistiques, aucune distinction n’est faite entre le transport fluvial et le transport lacustre de passagers. En particulier, l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, la Suède et la Suisse comptent un grand nombre de lacs sur lesquels sont exploités de nombreux bateaux à passagers proposant des excursions journalières ou des services réguliers.

 

Chiffre d’affaires annuel du transport fluvial de passagers en Europe (en millions d’euros)

Sources : Eurostat [sbs_na_1a_se_r2], Office fédéral de la statistique (CH), Centraal Bureau voor de Statistiek (NL)

CH4 Annual turnover in IWT passenger transport in Europe

 

Les entreprises suisses de transport de passagers sont souvent actives dans le secteur des croisières fluviales, où le chiffre d’affaires moyen par entreprise est nettement plus élevé que dans le secteur des excursions journalières. La forte augmentation observée depuis 2012 s’explique par l’essor des croisières fluviales (voir le chapitre consacré au transport de passagers).

 

Évolution trimestrielle

Du chiffre d’affaires en 2015, 2016 et 2017

 

Les données officielles relatives à l’évolution du chiffre d’affaires sont publiées par Eurostat, mais les dernières données ne sont disponibles qu’au terme d’un délai considérable5. Par conséquent, sont utilisées les données infra-annuelles pour 2015, 2016 et 2017, mais ces données ne sont disponibles que pour un nombre limité de pays. EUROSTAT ne publie des données infra-annuelles relatives au chiffre d’affaires que pour le secteur NACE H50 (transport par bateau), qui couvre à la fois les transports maritimes et fluviaux. Sur la base de cette série de données, il n’est possible de déterminer le chiffre d’affaires de la navigation intérieure que pour les pays n’ayant quasiment aucune activité de transport maritime (Autriche, Hongrie).

5 Les données d’Eurostat concernant le chiffre d’affaires annuel pour 2017 n’étaient pas encore disponibles au moment de la rédaction du présent rapport.

 

Pays-Bas

Pour les Pays-Bas, les données trimestrielles concernant le chiffre d’affaires sont fournies par l’office statistique national (CBS).

 

Évolution du chiffre d’affaires aux Pays-Bas (2010 = 100) – pays rhénan dans lequel la part du transport de marchandises est élevée

Source : CBS

 CH4 Turnover development in the Netherlands

 

L’évolution du chiffre d’affaires dans le secteur des transports aux Pays-Bas révèle des disparités entre le transport routier et ferroviaire d’une part, et la navigation maritime et intérieure d’autre part. Cette évolution peut s’expliquer par des tendances communes à la navigation maritime et à la navigation intérieure. Ces tendances sont liées à l’évolution du commerce mondial, au transport de marchandises sèches et liquides en vrac, au transport de conteneurs, etc. Tous ces segments de marchandises sont caractéristiques des navires de mer et des bateaux de navigation intérieure, mais ils ne sont pas très fréquents dans le transport routier. Le transport ferroviaire est également un mode de transport de marchandises en vrac, mais dans une moindre mesure que la navigation intérieure ou maritime.

Le chiffre d’affaires du transport routier et ferroviaire a connu une évolution plus régulière et plus positive que le transport fluvial et maritime. Le transport fluvial et le transport maritime connaissent des fluctuations relativement marquées, en raison des variations des transports de marchandises en vrac, des fluctuations du commerce mondial, des prix des produits de base et – particularité de la navigation intérieure – des variations des hauteurs d’eau des fleuves.

 

Hongrie et Autriche

La Hongrie est un pays du Danube moyen où le transport de marchandises génère une part élevée du chiffre d’affaires de la navigation intérieure (près de trois quarts) La comparaison avec le volume des marchandises transportées révèle un lien étroit entre la demande de transport et l’évolution du chiffre d’affaires.

La baisse du chiffre d’affaires au 1er trimestre 2017 est due aux restrictions de navigation sur le Danube liées aux bas niveaux d’eau et aux glaces de l’hiver 2017/2018. L’augmentation du chiffre d’affaires au 3e trimestre 2017 (+18 % par rapport au 3e trimestre 2016) correspond à la forte augmentation de la demande de transport au cours de ce trimestre (+11,5 %), bien qu’elle soit plus forte. La reprise aux 2e, 3e et 4e trimestre 2017 reflète les effets de rattrapage après les conditions de navigation difficiles du 1er trimestre 2017.

 

Évolution du chiffre d’affaires en Hongrie (2010 = 100) – pays danubien dans lequel prévaut le transport de marchandises

Source : Eurostat [sts_setu_q]

CH4 Turnover development in Hungary

 

L’Autriche est un pays du Danube supérieur où le transport de passagers représente une part très élevée du chiffre d’affaires (environ deux tiers). Cela explique la baisse observée chaque 1er trimestre de l’année, les croisières et les excursions journalières n’ayant généralement pas lieu en hiver. Le chiffre d’affaires atteint un pic saisonnier chaque 3e trimestre.

Le chiffre d’affaires du 3e trimestre 2017 a été supérieur de 3 % à celui de l’année précédente. Une explication importante en est la tendance à la hausse du transport de passagers, tant en termes de nombre d’entreprises qu’en termes de part que représente leur chiffre d’affaires.

 

Évolution du chiffre d’affaires en Autriche (2010 = 100) – pays danubien où prévaut le transport de passagers

Source : Eurostat [sts_setu_q]

CH4 Turnover development in Austria

 

Taux de fret et niveaux d’eau

 

Taux de fret

 

Évolution des taux de fret aux Pays-Bas (moyenne 2015 = 100)

Source : CBS – Centraal Bureau voor de Statistiek

CH4 Development of freight rates in the Netherlands

 

Les prix moyens du transport aux Pays-Bas se situaient à un niveau plus élevé en 2017 qu’en 2016. Le niveau élevé des taux de fret au 1er trimestre 2017 s’explique par les faibles niveaux d’eau du Rhin. Cela a restreint le degré de chargement des bateaux avec pour conséquence une augmentation du prix du transport. Les niveaux élevés constatés aux 2e, 3e et 4e trimestre 2017 s’expliquent davantage par des raisons économiques. L’année 2017 a été marquée par une reprise économique en Europe et par une hausse de la demande de transport en navigation intérieure.

 

Évolution des taux de fret dans la région du Danube (janvier 2015 = 100)

Source : Commission du Danube

 

Sur le Danube, les taux de fret sont principalement liés au coût du combustible de soute. Ces coûts de combustible représentent 50 à 60 % du total des coûts d’exploitation des bateaux exploités sur le Danube. Avec la hausse des cours du pétrole et du prix du combustible, les taux de fret étaient en moyenne 15 % plus élevés en 2017 qu’en 2016.

 

Taux de fret de la navigation à cale citerne et degré de chargement des bâtiments sur le Rhin

 

Sur le Rhin, les niveaux d’eau étaient très bas en janvier 2017, ce qui a entraîné une hausse des taux de fret. En raison de cette hausse, les négociants sur le marché au comptant n’ont acheté que les volumes absolument nécessaires et les transports de marchandises liquides ont principalement résulté d’obligations contractuelles. Les taux de fret sont retombés à un niveau normal en février, suite à la remontée des niveaux d’eau. De ce fait, l’activité a repris sur le marché au comptant.

En juin et juillet, des travaux de maintenance dans les raffineries allemandes et suisses ont entraîné une augmentation des importations allemandes et suisses en provenance des ports maritimes ARA via le Rhin. Ces travaux de maintenance ayant également concerné les raffineries du nord de l’Allemagne, les transports nationaux de produits pétroliers ont aussi augmenté dans cette région du pays. Dans l’ensemble, l’effet sur les taux de fret a été positif. La baisse temporaire des niveaux d’eau en juillet a également joué un rôle.

D’août à septembre, a été constatée une baisse des volumes de produits pétroliers transportés et des taux de fret. La première raison en est l’augmentation des niveaux d’eau. La deuxième raison en est que les conditions du futur marché pétrolier étaient orientées vers le « déport », une situation dans laquelle est présagée une baisse des cours du pétrole par rapport aux cours actuels. Cette situation du marché n’offre pas d’opportunités commerciales pour le transport des produits pétroliers vers les dépôts de stockage et n’entraîne aucune hausse des taux de fret.

La situation de déport sur le futur marché pétrolier s’est maintenue tout au long de l’automne et de l’hiver et la combinaison avec des niveaux d’eau et des degrés de chargement relativement élevés des bateaux ont fait que les taux de fret des bateaux-citernes sur le Rhin se situaient à un niveau correspondant à la moyenne pluriannuelle.

 

Comparaison du degré de chargement maximal à Kaub sur le Rhin moyen, pour les bâtiments présentant un tirant d’eau de 2,5 et de 3 m et de l’indice des taux de fret*

Source : analyse de la CCNR basée sur les données de l’Office fédéral allemand d’hydrologie
et de PJK International. * Taux de fret de la navigation-citerne

 

Les niveaux d’eau, le degré de chargement des bateaux et les taux de fret sont étroitement liés. Cette relation apparaît également lors de l’analyse des données sur une longue période. Le graphique ci-après présente les données mensuelles entre janvier 2002 et mars 2018. Il apparaît que la relation n’est pas linéaire et peut être décrite par une fonction de puissance comme une courbe de tendance : lorsque les niveaux d’eau tombent sous un certain seuil, les taux de fret augmentent plus fortement.

 

Comparaison des hauteurs d’eau à Kaub, Rhin moyen, et de l’indice des taux de fret de la navigation-citerne sur le Rhin (données mensuelles 1.2002 – 3.2018)

Source : analyse de la CCNR basée sur des données de l’Office fédéral allemand d’hydrologie et de PJK International

 

Faillites

Et création de nouvelles entreprises

 

Le graphique relatif à l’évolution des faillites dans la navigation intérieure aux Pays-Bas (transport de marchandises) révèle un fort recul des faillites à partir de 2012. Le nombre élevé d’entreprises qui ont quitté le marché en 2012 était une conséquence de la crise financière de 2009, dont l’effet s’est fait sentir avec un certain retard. Dans l’ensemble, le graphique montre que les conditions d’exploitation dans le secteur se sont améliorées depuis 2012.

 

Évolution du nombre de faillites dans le transport de marchandises aux Pays-Bas*

Source : CBS *Les faillites dans le transport de marchandises. Les personnes physiques sont propriétaires d’un seul bateau.

CH4 Evolution of the number of bankruptcies in freight transport in the Netherlands

 

Bien que les propriétaires néerlandais de bateaux de navigation intérieure soient majoritairement des personnes physiques (et donc des propriétaires d’un seul bateau), ceux-ci ne représentent qu’une petite partie des faillites.

Le nombre élevé de nouvelles entreprises créées en 2009 était dû aux conditions économiques encore favorables, avant que ne débute la crise financière. Les nouvelles créations se sont stabilisées à un niveau inférieur au cours des années qui ont suivi 2009 et les chiffres étaient plus élevés en 2016 et 2017 qu’en 2013 et 2014. Ici aussi, les personnes physiques étaient majoritaires.

 

Évolution du nombre d’entreprises nouvellement créées dans le transport de marchandises aux Pays-Bas*

Source : CBS *Nouvelles entreprises de transport de marchandises. Les personnes physiques sont propriétaires d’un seul bateau.

CH4 Evolution of the number of newly created enterprises in freight transport in the Netherlands

Observation du marché
Année 2018

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
AUTOMNE 2018

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
HIVER 2018-2019

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page