Aperçu du marché
PRINTEMPS 2018

Observation du marché
Année 2018

Aperçu du marché
AUTOMNE 2018

Aperçu du marché
HIVER 2018-2019

9 Chapitres disponibles - Télécharger le PDF

• Avec 346 bateaux de croisière en exploitation, l’Europe est le continent qui possède la plus grande flotte de croisières fluviales au monde.

• Malgré la baisse des taux de nouvelles constructions, l’expansion de la flotte s’est poursuivie aussi en 2017, avec l’arrivée sur le marché de 17 nouveaux bateaux.

• Les chiffres concernant le trafic des bateaux de croisière sur le Rhin ont augmenté de 20 % en 2017 par rapport à l’année précédente. Malgré cette augmentation significative, le Rhin reste en 2e position derrière le Danube en termes de nombre de passages de bateaux de croisière aux écluses.

 

Flotte de croisières fluviales

 

Avant la construction du canal Main-Danube en 1992, l’UE comptait deux grands bassins hydrographiques distincts et non reliés entre eux, le bassin du Rhin et le bassin du Danube. Avec l’achèvement du canal Main-Danube, ces bassins sont désormais reliés entre eux. Dès le début du XXe siècle, l’Elbe et l’Oder étaient reliées au Rhin par la construction d’un grand réseau de canaux (en particulier le canal du Mittelland) dans le nord de l’Allemagne.

Au cours de la saison 2017, la flotte européenne de croisières fluviales comprenait 346 bateaux en activité, soit 50 616 lits.7 Le nombre de bateaux de croisière en activité a plus que doublé entre 2004 et 2017. En 2017 ont été mis sur le marché 17 bateaux, soit 2 558 lits. Ce volume de nouvelles constructions a représenté 5 % de la flotte existante. Comme sept bateaux ont été retirés de la flotte en 2017, l’augmentation nette en 2017 était de 11 bateaux avec environ 1 770 lits, ce qui représente 3,6 % de la flotte existante.

7 La flotte de croisière fluviale européenne, telle que définie dans le présent rapport, comprend la flotte de l’UE et de la Suisse.

 

17 nouveaux bateaux de croisière, ont été mis en service en Europe en 2017, soit une capacité de 2 558 lits.

 

Nombre de bateaux de croisière fluviale en Europe par région d’exploitation (2004 – 2017)

Source : Hader, A. (2017), La flotte des croisières fluviales

 

Sur l’Elbe et la Loire, l’une des principales sociétés européennes de croisière fluviale exploite trois nouveaux bateaux à propulsion par roues à aubes. Ils sont très bien adaptés aux eaux peu profondes, une situation parfois rencontrée sur ces deux voies navigables.

En 2017, 153 des 346 bateaux de croisière étaient immatriculés en Suisse. La flotte suisse de croisières fluviales a doublé en l’espace d’une décennie. En Allemagne, où sont basés certains des principaux voyagistes, ont été enregistrés 62 autres bateaux de croisière.8

La structure par âge de la flotte européenne montre que 42 % de tous les bateaux ont été construits après 2010. Seulement 13 % ont été construits avant 1990. Le plus ancien des bateaux est en service depuis plus d’un siècle sur le canal de Göta en Suède.

8 Sources : Ports rhénans suisses et registre allemand des bateaux de navigation intérieure.

 

Nombre de bateaux de croisières fluviales dans l’UE par année de construction

Source : Hader, A. (2017), La flotte des croisières fluviales

 

Le nombre moyen de lits à bord des nouveaux bateaux de croisière est en légère baisse depuis 2012. Cependant, sur la base des carnets de commandes, la moyenne prévue pour les nouvelles constructions en 2018 est de 151 lits, ce qui est presque équivalent au chiffre de 2017.

 

Moyenne du nombre de lits à bord des nouveaux bateaux de croisières fluviales en Europe, par année de construction*

Source : Hader, A. (2017), La flotte des croisières fluviales * chiffre pour 2018 : prévisionnel

 

En ce qui concerne les mesures d’écologisation il convient de souligner que, dans le segment des bateaux à passagers, la part des bateaux mettant en œuvre au moins une mesure d’écologisation était de 54 % en 2014, de 57 % en 2015 et de 61 % en 2016, et que cette tendance à la hausse se poursuit en 2017. La volonté de rendre la flotte plus respectueuse de l’environnement a continuellement augmenté entre 2014 et 2017. Il convient de noter aussi que le taux d’écologisation était généralement plus élevé dans le transport de passagers que dans le transport de marchandises.9

Le graphique ci-après présente l’évolution des bateaux de croisière en activité à travers le monde. Il apparaît clairement que l’Europe dispose actuellement de la plus grande flotte de croisières.

9 Voir le rapport de marché 2014-2017 (Rapport d’avancement NAIADES II) – Principales caractéristiques et tendances du secteur européen du transport par voies de navigation intérieure, CCNR.

 

Répartition des bateaux de croisière fluviale par région dans le monde entier (nombre de bateaux)

Source : Hader, A. (2017), La flotte des croisières fluviales

 

 

La flotte de croisières fluviales en Europe a augmenté de 182 bateaux de 2004 à 2017, soit une augmentation de 111%

 

En raison de l’absence de nouvelles constructions, la flotte russe diminue et la flotte de l’UE a dépassé la flotte russe dès 2005.

La flotte du Nil est encore importante mais, après un pic en 2011, le nombre de touristes se rendant en Égypte a diminué de manière significative depuis la révolution de 2011. Cette perte n’a pas pu être compensée par le marché domestique, car la plupart des Égyptiens ne disposent pas des moyens financiers nécessaires pour s’offrir une croisière dans leur propre pays. En raison de la baisse du nombre de touristes, l’exploitation de certains bateaux du Nil a été suspendue.

Un examen plus détaillé des autres parties du monde et plus particulièrement des fleuves des Amériques et d’Asie, révèle que la flotte américaine est en progression (le Columbia et le Mississippi) et qu’une croissance constante peut être observée aussi en Chine (le Yangtze) et en Asie du Sud-Est (le Mékong).

Dans les années qui ont suivi 2014, l’activité de nouvelles constructions a ralenti sur le marché européen. Le principal facteur d’influence sur le taux de nouvelles constructions est la demande en nouveaux bateaux de croisière émanant des marchés de l’étranger (américains, canadiens, australiens). En raison des attentats terroristes perpétrés ces dernières années en Europe, la demande émanant de ces touristes étrangers s’est affaiblie, ce qui a entraîné une baisse des taux de construction de nouveaux bâtiments. Toutefois, après la baisse de l’activité de nouvelles constructions au cours des dernières années, les prévisions ne confirment pas une nouvelle baisse pour 2019.

 

Nouveaux bateaux de croisières fluviales pour le marché européen 2004-2018 *

Source : Hader, A. (2017), La flotte des croisières fluviales * 2018 : prévision sur la base des carnets de commandes

 

L’année 2017 s’est caractérisée par une diversification régionale plus forte : sept des 17 nouveaux bateaux (35 % de la nouvelle capacité en nombre de lits) ont été déployés sur des voies fluviales où l’activité de croisières est relativement récente (Seine, Rhône, Douro).

 

Nouvelles capacités pour les croisières en 2016, 2017 et 2018 par région d’exploitation (nombre de lits) *

Source : Hader, A. (2017), La flotte des croisières fluviales
*R/M/M/D = Rhin/Main/Canal Main-Danube/Danube. Chiffres pour 2018 : prévisions.

 

En ce qui concerne les projets de construction de nouveaux bateaux, plusieurs projets prévoient la mise en service de très grands bateaux dans les années à venir. Actuellement, la plupart des bateaux d’une longueur de 110 m ou 135 m ont une largeur de 11,40 / 11,45 m. Il s’agit de la largeur maximale autorisée pour franchir des écluses d’une largeur de 12,0 m.

Les écluses du Danube, du Rhin supérieur et de certains canaux néerlandais sont beaucoup plus grandes, avec une largeur de 24 mètres. Par conséquent, compte tenu de ces dimensions, très peu de bateaux de croisière exploitent pleinement les possibilités offertes par les écluses de ces régions.

Le plus grand bateau de croisière fluviale jamais construit pour l’Europe, l’AMAMAGNA (194 passagers) est actuellement en construction. Sa coque a été construite en Serbie et, en raison de ses grandes dimensions, elle a été transportée depuis la Serbie via l’embouchure du Danube jusqu’aux Pays-Bas, où sont effectués les travaux de finition. Il sera ensuite ramené à l’embouchure du Danube par voie maritime. Le bateau sera mis en service en 2019.

 

Demande de croisières fluviales

 

Nombre de passagers à bord des bateaux de croisière européens par nationalité (en milliers)

Source : IG River Cruise / German Travel Association (DRV) / SeaConsult

 CH7 Number of passengers on European cruise vessels by nationality

 

Sur les 1,4 million de passagers qui ont effectué une croisière fluviale en Europe en 2017, soit 3 % de plus qu’en 2016 (1,36 million), 38 % étaient des américains ou des canadiens. En 2016, leur taux de croissance était de 5 %, mais en 2014 et 2015 étaient observés des taux de croissance nettement plus élevés. La baisse de la demande en 2016 et 2017 pourrait s’expliquer par les attentats terroristes perpétrés en 2015 en Europe. Cela a eu un impact sur le comportement de voyage des touristes américains, au détriment du secteur des croisières européennes.

En 2017, les touristes allemands occupaient le deuxième rang et leur nombre a augmenté de 3 %. Les britanniques et les irlandais ont à nouveau constitué la troisième catégorie en termes de nombre de passagers. Par rapport à l’année précédente, leur part a même augmenté de 10 %. Le nombre de passagers affichant la plus forte croissance relative est toutefois celui des australiens et des néo-zélandais. Leur part a augmenté de 22 % en 2017, après une hausse presque aussi forte (23 %) l’année précédente.

 

Les australiens et les néo-zélandais sont le marché source présentant la plus forte croissance en pourcentage sur le marché européen des croisières fluviales :
+22%
en 2017 et
+23%
en 2016

 

Déjà actuellement, les opérateurs font état d’un nombre croissant de touristes chinois et s’attendent à ce que leur part atteigne un niveau important à l’avenir.

Pour les touristes allemands, le Danube a été le fleuve privilégié en 2017, avec une part de 36 %. Il a ainsi dépassé le Rhin, dont la part était de 31,5 % en 2017, ce qui représente un recul par rapport aux 35,5 % de 2016.

 

Répartition des passagers allemands de croisières fluviales par destination (en %)

Source : IG River Cruise / German Travel Association (DRV) / SeaConsult

CH7 Distribution of German river cruise passengers per travel destination

 

Dans l’ensemble, on peut observer que les croisières fluviales attirent davantage les personnes âgées de plus de 55 ans. Parmi les touristes allemands, 25,6 % des passagers étaient âgés de 56 à 65 ans en 2017, et 59,3 % avaient plus de 65 ans. Par conséquent, seuls 15,1 % des passagers appartenaient à des tranches d’âge < 55 ans.

L’évolution générale de la demande dépend par conséquent de marchés sources qui présentent un potentiel démographique important dans les tranches d’âge qui manifestent le plus grand intérêt pour les croisières fluviales. L’évolution de la demande dépend bien sûr aussi du contexte politique général en Europe, des événements marquants tels que les attentats terroristes pouvant nuire à l’évolution de la demande.

En outre, interviennent aussi les conditions environnementales. Les périodes de basses eaux et les périodes de hautes eaux sont toutes deux synonymes des difficultés pour le trafic de croisière. En 2013, par exemple, le Danube a subi une crue dont l’impact sur le trafic de croisière a été considérable, comme le montre le graphique ci-après présentant le nombre de passages de bateaux par mois à l’écluse de Jochenstein, située près de Passau à la frontière germano-autrichienne. L’impact de la crue de juin 2013 y apparaît clairement.

 

Nombre de passages de bateaux de croisière sur le Danube par mois (frontière germano-autrichienne près de Passau) *

Source : Administration allemande des voies d’eau et de la navigation * écluse de Jochenstein

CH7 Cruise ship transits on the Danube per month

 

Le nombre de bateaux de croisière ayant transité par le poste frontière germano-autrichien près de Passau s’élevait à 3 204 en 2017, contre 3 134 en 2016 (+ 2,2 %). Environ la moitié de ces passages concernait la navigation avalante et l’autre moitié la navigation montante. La plupart des croisières fluviales sont en fait des voyages aller-retour, par exemple de Passau à Budapest et retour en 7-8 jours, ou de Passau au Delta du Danube et retour à Passau en 14-16 jours. Parmi les touristes allemands, cette durée de croisière était le segment préféré en 2017, avec une part de 61 % de toutes les croisières. Les croisières d’une durée de 8 à 12 jours représentaient 13,6 %. Les croisières plus longues, d’une durée de 13 à 15 jours, représentaient 8,3 %. Les croisières de courte durée, jusqu’à 4 jours, représentaient 16,3 %.

Le graphique ci-après présente l’évolution du nombre de bateaux transitant par les écluses du Danube, du Rhin et de ses affluents. Le Danube occupe le premier rang, mais a souffert des basses eaux et des conditions de glace en 2015 et 2016. Le taux de croissance moyen sur le Rhin était de 8 % par an au cours de la période 2011-2016 ; avant 2011, le taux annuel moyen était moins élevé, de l’ordre de 5 %. La période 2011-2016 correspond à l’époque à laquelle a commencé puis s’est amplifiée l’arrivée de touristes américains. En 2017, le trafic sur le Rhin a connu une forte augmentation de 20 % par rapport à 2016. Ce taux de croissance est supérieur au taux de croissance moyen entre 2011 et 2016.

 

Nombre annuel de passages de bateaux de croisière sur les fleuves européens

Source : Administration allemande des voies d’eau et de la navigation
Total des passages vers l’amont et vers l’aval de bateaux à cabines aux écluses suivantes : Jochenstein (Danube), Iffezheim (Rhin), Coblence (Moselle), Kelheim (canal Main-Danube), Kostheim (Main), Kanzem (Sarre).

CH7 Yearly number of cruise ship transits on European rivers

 

Entre 2002 et 2017, le nombre de croisières fluviales a augmenté de 89 % sur le Danube, de 128 % sur le Rhin et de 295 % sur le canal Main-Danube.

 

Comme le montre le graphique ci-après, le trafic de croisières fluviales a presque triplé depuis 2002 sur le canal Main-Danube, tandis qu’il a presque doublé sur le Danube et a plus que doublé sur le Rhin entre 2002 et 2017.

 

Pourcentage d’augmentation du trafic de croisières fluviales entre 2002 et 2017 sur les fleuves européens (en %)

Source  :  CCNR, sur la base de données de l’Administration allemande des voies d’eau et de la navigation

CH7 Percentage increase of river cruise traffic between 2002 and 2017 on European rivers

Observation du marché
Année 2018

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
AUTOMNE 2018

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
HIVER 2018-2019

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page