Aperçu du marché
PRINTEMPS 2018

Observation du marché
Année 2018

Aperçu du marché
AUTOMNE 2018

Aperçu du marché
HIVER 2018-2019

3 Chapitres disponibles - Télécharger le PDF

1. Transport de marchandises sur les voies d’eau intérieures et manutention dans les ports

• Au premier trimestre 2018, la prestation de transport de la navigation intérieure en Europe a atteint 34,9 milliards de tonnes-kilomètres.

• Cette valeur représente une augmentation de 4 % par rapport au premier trimestre 2017.

 

Prestation de transport en Europe

PRESTATION DE TRANSPORT DE LA NAVIGATION INTÉRIEURE SUR LE TERRITOIRE NATIONAL DE CHAQUE PAYS EN EUROPE – COMPARAISON ENTRE LE PREMIER TRIMESTRE 2017 ET LE PREMIER TRIMESTRE 2018 (PRESTATION DE TRANSPORT EN MILLIONS DE TKM)

Source: Eurostat [iww_go_qnave], offices nationaux de statistiques, CCNR

 Map 1 Transport performance in IWT on the national territory of each country in Europe

 

ÉVOLUTION DE LA PRESTATION DE TRANSPORT SUR LE RHIN ET LE DANUBE (PRESTATION DE TRANSPORT EN MILLIONS DE TKM)*

Source: Destatis, Eurostat [iww_go_qnave]
*Pour le deuxième trimestre 2018, la valeur contient une estimation pour la partie belge de l’axe Nord-Sud. Les données pour le Danube n’étaient pas encore disponibles pour le deuxième trimestre 2018.

 Figure 1 Inland waterway transport performance evolution on the Rhine and Danube

 

 

  • Dans la série « Rhin, affluents et axe Nord-Sud », le Rhin traditionnel représente 38,1 %, les Pays-Bas 45,5 %, la Belgique 11,1 % et les affluents du Rhin (Moselle, Main, Neckar) 5,3 % (Calculation for Q1 2018).
  • Sur le Rhin traditionnel, le taux de croissance de la prestation de transport a atteint +9 % entre le premier trimestre 2017 et le premier trimestre 2018, tandis que les résultats sont restés au même niveau entre le deuxième trimestre 2017 et le deuxième trimestre 2018.
  • Sur la Moselle, la prestation de transport au premier trimestre 2018 a été supérieure de 8 % à celle du premier trimestre 2017, puis le taux correspondant a atteint +1 % au deuxième trimestre 2018.
  • Sur le Main et le Neckar, la différence a été de +55 % (Main) et de +5 % (Neckar) entre le premier trimestre 2017 et le premier trimestre 2018. Toutefois, la tendance est plutôt négative sur le Main et le Neckar depuis le troisième trimestre 2017, tandis qu’elle est nettement positive sur la Moselle.
  • Sur le Danube, 53 % de la demande de transport concerne actuellement les céréales et les minerais de fer, tandis que la mauvaise récolte de 2017 dans la région du Danube a affaibli la demande de transport au début de l’année 2018.

Volume de transport dans les principaux pays d’Europe concernés par la navigation intérieure

 

VOLUMES TRANSPORTÉS PAR BATEAU DE NAVIGATION INTÉRIEURE DANS LES PRINCIPAUX PAYS CONCERNÉS PAR LA NAVIGATION INTÉRIEURE (DONNÉES TRIMESTRIELLES – EN MILLIONS DE TONNES)

Source: Eurostat [iww_go_qnave] et offices nationaux de statistiques

 Figure 2 Inland shipping transport volume in main European IWT countries

 

 

  • Les graphiques ci-dessous présentent une analyse comparative détaillée des principaux segments de marchandises en Allemagne et en Belgique.

Source: analyse de la CCNR basée sur des données de StatBel et de Destatis
Unité: millions de tonnes

 

SABLES, PIERRES ET MATERIAUX DE CONSTRUCTION

 Figure 3 Comparison Belgium and Germany_Sands, Stones, Building materials

 

PRODUITS AGRICOLES

 Figure 4 Comparison Belgium and Germany_Agribulk

 

MINERAIS DE FER

 Figure 5 Comparison Belgium and Germany_Iron Ores

 

PRODUITS PÉTROLIERS

 Figure 6 Comparison Belgium and Germany_Mineral oil products

 

 

  • Sables, pierres et matériaux de construction : en Belgique, ce segment joue un rôle majeur pour de nombreux ports intérieurs (par exemple Liège, Bruxelles, Namur) et bénéficie actuellement de la progression des activités de construction en Europe occidentale.
  • Produits agricoles : une analyse détaillée de la répartition modale montre que le transport fluvial a perdu quelques parts de marché dans ce segment en Allemagne (Voir : CCNR (2018), Rapport annuel Observation du marché, septembre 2018, p. 55). Cela s’explique aussi partiellement par les mauvais résultats des récoltes en 2016.
  • Minerais de fer : l’industrie sidérurgique allemande maintient sa production à un niveau élevé, tandis que l’industrie sidérurgique belge a réduit ses capacités depuis 2011. Les courbes reflètent cette tendance.
  • Produits pétroliers : ce segment est très important sur le Rhin, ce qui explique le niveau plus élevé en Allemagne. Les perspectives laissent entrevoir une stagnation dans les deux pays.
  • La comparaison montre pour l’Allemagne une tendance à la stagnation dans trois des quatre segments de marchandises, et une évolution négative (récente). Pour la Belgique, on observe une tendance positive dans deux des quatre segments de marchandises. Dans l’ensemble, cela peut expliquer en grande partie l’évolution globalement plus positive de la demande de transport en Belgique par rapport à l’Allemagne.

 

Volumes transportés en conteneurs, par pays

 

VOLUMES TRANSPORTÉS EN CONTENEURS PAR BATEAU DE NAVIGATION INTÉRIEURE DANS LES PRINCIPAUX PAYS CONCERNÉS PAR LA NAVIGATION INTÉRIEURE (DONNÉES TRIMESTRIELLES – EN MILLE TONNES)

Source: Eurostat [iww_go_qcnave] et offices nationaux de statistiques


 Figure 7 Inland shipping transport volumes in the container segment

 

Transport de vrac sec, de vrac liquide et de conteneurs

 

TAUX DE VARIATION DU VOLUME DE TRANSPORT PAR BATEAU DE NAVIGATION INTÉRIEURE DANS QUATRE PAYS OÙ LE TRANSPORT FLUVIAL JOUE UN RÔLE IMPORTANT (PREMIER TRIMESTRE 2018 VS PREMIER TRIMESTRE 2017 – %)*

Source: CBS, Destatis, StatBel, Office roumain de statistiques

*Le transport de conteneurs affiche un niveau extrêmement faible en Roumanie.


 Figure 8 Rate of change in inland shipping transport performance in four major IWT countries

 

 

  • Les meilleurs résultats constatés pour les cargaisons liquides peuvent s’expliquer par une demande de transport en hausse pour les produits chimiques depuis fin 2016. En ce qui concerne le segment des marchandises sèches en Allemagne, en comparaison avec la Belgique, il apparaît que plusieurs segments de marchandises sèches tendent à la stagnation et que le transport de charbon présente également une tendance à la baisse.
  • En Roumanie, la croissance remarquable du secteur des marchandises liquides est due à des effets particuliers. D’une part, les marchandises liquides ne représentent qu’une très faible part du volume total transporté en Roumanie, soit 7 %. D’autre part, la hausse au premier trimestre 2018 par rapport à l’année précédente n’atteint que 168 000 tonnes, passant de 200 000 tonnes au premier trimestre 2017 à 368 000 tonnes au premier trimestre 2018. Ainsi, la hausse est minime en volume mais forte en pourcentage.
  • En Roumanie, le taux de progression des cargaisons sèches est dû aux transports de minerai de fer et de charbon qui, au premier trimestre 2018, étaient en hausse de 45 % par rapport au premier trimestre 2017, conséquence du rétablissement des niveaux d’eau au premier trimestre 2018 par rapport au premier semestre de l’année précédente. En revanche, le segment des produits agricoles a affiché une baisse au premier trimestre 2018 (-28 %) en raison des faibles récoltes céréalières dans la région du Danube en 2017. Cela a limité le taux de croissance global pour les marchandises sèches.

Manutention fluviale dans les ports européens

 

MANUTENTION FLUVIALE AU PREMIER TRIMESTRE 2017, MANUTENTION FLUVIALE AU PREMIER TRIMESTRE 2018 ET TAUX DE VARIATION ENTRE LES DEUX TOTAUX

Source: Destatis (ports allemands), Commission du Danube (ports autrichiens, slovaques et serbes), Office central hongrois des statistiques (ports hongrois), Office roumain des statistiques (ports roumains) et données portuaires (pour tous les autres ports)

 Map 2 Waterside transport in European ports

Aperçu du marché
AUTOMNE 2018

0 Chapitre disponible

Aperçu du marché
HIVER 2018-2019

Un projet co-financé parCommission Européenne

Haut de page