ALLEMAGNE – NORD (EN MILLIONS DE TONNES)

Source: Generaldirektion Wasserstraßen und Schifffahrt
* PP : produits pétroliers

 

Elbe

Canal Elbe-Seitenkanal

Weser

Mittellandkanal

 

ALLEMAGNE – SUD (EN MILLIONS DE TONNES)

Source: Generaldirektion Wasserstraßen und Schifffahrt
* PP : produits pétroliers

 

Neckar

Main

Danube

Canal Main-Danube

 

ALLEMAGNE – EST (EN MILLIONS DE TONNES)

Source: Generaldirektion Wasserstraßen und Schifffahrt
* PP : produits pétroliers

 

Havel inférieure

Rothenseer-Verbindungskanal

Spree-Oder-Wasserstrasse

Havel-Oder-Wasserstrasse

 

Voies d’eau intérieures en Belgique

 

 

  • Toutes les voies d’eau intérieures de la Belgique sur lesquelles sont transportées au moins un million de tonnes de marchandises ont été prises en compte et sont subdivisées en deux grandes régions : la Flandre et la Wallonie.
  • Une caractéristique typique du transport de marchandises sur les voies d’eau intérieures de la Belgique est la part élevée des sables, pierres et matériaux de construction. Sur la Meuse, par exemple, plus de six millions de tonnes de ces matières premières sont transportées chaque année. Sur le Haut Escaut, qui s’étend du sud au nord (appelé Boven Schelde en Flandre), les sables, pierres et matériaux de construction représentent environ trois millions de tonnes par an.
  • Dans le nord de la Belgique (Flandre), le Canal Albert est la voie d’eau intérieure la plus importante, avec près de 40 millions de tonnes de marchandises transportées. Le Zeekanaal Brussel-Schelde revêt également une importance en formant le segment nord d’un axe fluvial central nord-sud, appelé axe ABC, qui relie Anvers à Bruxelles et Charleroi. Le segment sud de cet axe apparaît comme le Canal Charleroi-Bruxelles dans les données pour la Wallonie.

 

FLANDRE – TOTAL DU TRANSPORT FLUVIAL DE MARCHANDISES PAR RIVIÈRE ET CANAL (EN MILLIONS DE TONNES)

Source: De Vlaamse Waterweg

 

  • Le graphique ci-après montre que les sables, pierres et matériaux de construction représentent de loin le principal segment de marchandises en Flandre. La plupart des segments de marchandises ont affiché une tendance positive entre 2016 et 2018, la catégorie de marchandises « tous les autres produits » enregistrant la plus forte hausse.
  • Pour les voies d’eau flamandes, les statistiques de transport par catégories de marchandises ne sont disponibles que pour l’ensemble du réseau, tandis que les données correspondantes pour la Wallonie sont disponibles individuellement pour chaque voie d’eau.

 

FLANDRE – TRANSPORT FLUVIAL DE MARCHANDISES PAR SEGMENT DE MARCHANDISES*

Source: De Vlaamse Waterweg
* Les données relatives aux produits chimiques et aux engrais n’étaient pas disponibles selon la même définition pour les années antérieures à 2016.

 

  • En Wallonie, la Meuse a présenté un volume de marchandises de près de 12 millions de tonnes en 2018. Sur le Haut Escaut, le transport de marchandises est légèrement inférieur en Wallonie (8,1 millions de tonnes) par rapport à la Flandre (où il est appelé Boven Schelde et affiche un volume de 10 millions de tonnes). L’évolution générale est cependant assez similaire pour les deux tronçons de cette voie d’eau.

 

WALLONIE – TRANSPORT DE MARCHANDISES PAR FLEUVE ET PAR CANAL (EN MILLIONS DE TONNES)*

Source: Direction générale opérationnelle de la mobilité et des voies hydrauliques
* Canal N-B-P = Canal Nimy-Blaton-Peronnes

 

  • Dans les graphiques ci-après, seuls les quatre principaux segments de marchandises sont présentés pour chaque voie d’eau intérieure.

 

VOIES D’EAU INTÉRIEURES DANS LE SUD DE LA BELGIQUE (WALLONIE), PAR SEGMENTS DE MARCHANDISES (EN MILLIONS DE TONNES)*

Source: Direction générale opérationnelle de la mobilité et des voies hydrauliques
* PP = produits pétroliers

 

Meuse

Haut Escaut

Sambre

Canal Bruxelles-Charleroi


Canal du Centre à grand gabarit

 

Voies d’eau intérieures en France

 

 

  • Le réseau français de voies d’eau intérieures couvre quatre grandes régions : le bassin du Nord-Pas-de-Calais, le bassin de la Seine, le bassin de l’est (Moselle & canaux du bassin de l’est), le bassin du Rhin et le bassin Rhône-Saône. Les données relatives au Rhin ont été analysées dans une section distincte.
  • Avec environ 20 millions de tonnes de marchandises transportées par an, le bassin de la Seine est en première position pour le transport de marchandises. Ses principales voies navigables sont la Seine, l’Oise, la Marne et des canaux, tels que le Canal du Nord, qui sera développé dans le cadre du projet de Canal Seine-Nord Europe. Le principal segment de marchandises est celui des sables, pierres et matériaux de construction. Les données font apparaître une hausse pour ces marchandises depuis 2015.
  • Le bassin du Nord-Pas-de-Calais comporte également de nombreux canaux, dont ceux qui relient les ports maritimes de Calais et de Dunkerque à l’arrière-pays revêtent une importance considérable. Les données concernant les voies d’eau canalisées que sont l’Escaut et la Sambre, qui cheminent vers la Belgique, sont traitées à la fois dans les sections consacrées à la France et à celles consacrées à la Belgique (Wallonie).
  • Le bassin de l’est comprend la partie française de la Moselle ainsi que de petits canaux (réseau Freycinet Est) : Canal de la Meuse, Canal de la Marne au Rhin, Canal entre la Champagne et la Bourgogne, Canal des Vosges. Sur la section française de la Moselle, les produits agricoles occupent la première place parmi tous les segments de marchandises et sont principalement transportés vers l’aval pour atteindre le Rhin.
  • Le bassin Rhône-Saône comprend le Rhône, la Saône et le canal reliant le Rhône au Rhin. Dans sa configuration actuelle, ce canal est principalement utilisé à des fins touristiques et non pour le transport de marchandises.

 

MARCHANDISES TRANSPORTÉES SUR LES VOIES D’EAU INTÉRIEURES EN FRANCE (EN MILLIONS DE TONNES)*

Source: VNF

 

  • Les quatre principaux segments de marchandises pour chaque bassin fluvial français sont présentés dans les graphiques ci-après.
  • En 2018 a été constatée une hausse des transports de produits agricoles dans les quatre grands bassins fluviaux français, ce qui s’explique par l’amélioration des résultats des récoltes par rapport à 2017. Les transports de sables, pierres, graviers et matériaux de construction ont augmenté dans le bassin de la Seine et dans le bassin Rhône-Saône, tandis qu’ils sont restés stables dans le bassin du Nord-Pas-de-Calais et ont légèrement diminué dans le bassin du nord-est (Moselle et canaux à l’est).

 

Source: VNF
* PP : produits pétroliers

 

Nord-Pas-de-Calais

Seine

Rhône-Saône

Moselle et canaux de l’est