6. Entreprises, emploi, coûts salariaux et taux brut d’exploitation

Télécharger le PDF

 

• 5 600 entreprises de transport fluvial de marchandises employant 23 291 personnes opéraient en Europe en 2017, ce qui est légèrement inférieur à l’année précédente. 88,5 % de ces entreprises étaient enregistrées dans les pays riverains du Rhin, représentant 73 % de l’ensemble des personnes employées en Europe.

• La même année, 4 000 entreprises de transport fluvial de passagers en Europe employaient 21 581 personnes, soit environ 800 de plus que l’année précédente. 43 % de ces entreprises étaient enregistrées dans les pays riverains du Rhin, représentant 63 % de l’ensemble des personnes employées en Europe.

• Le chiffre d’affaires net le plus élevé dans le transport fluvial de marchandises est atteint aux Pays-Bas, et, dans le transport fluvial de passagers, en Suisse. Dans ces deux secteurs, le chiffre d’affaires est généralement beaucoup plus faible dans les pays riverains du Danube en raison d’une part plus faible dans les prestations de transport et d’un niveau de salaire et de prix inférieur.

 

ENTREPRISES ET EMPLOI DANS LE TRANSPORT DE MARCHANDISES

 

    FIGURE 1: NOMBRE D’ENTREPRISES DE TRANSPORT FLUVIAL DE MARCHANDISES EN EUROPE*


    Sources : Eurostat [sbs_na_1a_se_r2] et Administration fédérale des contributions (CH)
    * Données pour 2017

     

  • Selon Eurostat, 5 600 entreprises de transport fluvial de marchandises étaient exploitées en Europe (UE plus Serbie et Suisse) en 2017 (2017 était l’année la plus récente par rapport à l’ensemble des statistiques réunies par Eurostat sur les entreprises), contre 5 669 l’année précédente. Parmi celles-ci, 88,5 % étaient immatriculées dans les pays riverains du Rhin (Pays-Bas, Allemagne, Belgique, France, Suisse). Les pays qui comptent le plus grand nombre d’entreprises sont quatre pays rhénans et la Pologne. Ils représentent conjointement 92 % de l’ensemble des entreprises en Europe.
  •  

    FIGURE 2: NOMBRE D’ENTREPRISES DE TRANSPORT FLUVIAL DE MARCHANDISES EN EUROPE


    Sources : Eurostat [sbs_na_1a_se_r2] et Administration fédérale des contributions (CH)
    Absence de données relatives à 2013 pour la Belgique.

     

  • Le nombre de personnes employées comprenait les travailleurs indépendants, ceux qui aidaient les membres de la famille et les salariés. Le nombre total de cette variable s’est établi à 23 291 en 2017, contre 23 666 en 2016 (Il convient de noter que les chiffres obtenus auprès des institutions nationales sont souvent plus élevés que ceux obtenus auprès d’Eurostat. Ceci vaut particulièrement pour la Belgique. Alors qu’Eurostat indique que quelque 700 personnes y étaient employées en 2017 dans le transport fluvial de marchandises et de passagers, les deux organismes de sécurité sociale, ONSS (salariés) et INASTI (indépendants), font état de 1 933 personnes. En ce qui concerne les comparaisons entre pays, Eurostat est cependant considéré comme la source privilégiée étant donné que les données sont harmonisées entre les pays, et donc comparables). En ce qui concerne ces personnes employées, 73 % travaillaient pour des entreprises dans les pays riverains du Rhin, 17 % pour des entreprises des pays riverains du Danube et 10 % pour des entreprises dans des pays qui ne sont pas riverains du Rhin et du Danube.
  •  

    FIGURE 3: NOMBRE DE PERSONNES EMPLOYEES DANS LE TRANSPORT FLUVIAL DE MARCHANDISES EN EUROPE*


    Sources : Eurostat [sbs_na_1a_se_r2] et Administration fédérale des contributions (CH)
    * Données pour 2017

     

  • Les pays qui emploient le plus grand nombre de personnes dans le secteur du transport fluvial de marchandises sont les Pays-Bas, l’Allemagne, la Roumanie, la France, la Serbie et la Pologne. En 2017, dans ces pays, l’emploi représentait 83 % de l’ensemble des emplois dans le secteur du transport de marchandises par voies navigables intérieures.
  •  

    FIGURE 4: NOMBRE DE PERSONNES EMPLOYEES DANS LE TRANSPORT FLUVIAL DE MARCHANDISES EN EUROPE*


    Sources : Eurostat [sbs_na_1a_se_r2] et Administration fédérale des contributions (CH)
    * Pour la France, les valeurs relatives à 2013-2015 sont estimatives, étant donné que ces données n’étaient pas disponibles. Pour la Pologne, ce sont les données relatives à 2010 et 2011 qui n’étaient pas disponibles, et, pour la Serbie, ce sont celles relatives à 2009-2015.

     

  • En comparant le nombre de entreprises de fret indiqué pour 2017 à celui de 2012, on observe une diminution dans l’ensemble de l’Europe et dans les grands pays de transport fluvial tels que les Pays-Bas et la France. La diminution dans ces deux pays a été plus importante que l’augmentation dans les autres pays.
  •  

    FIGURE 5: DIFFERENCE DANS LE NOMBRE D’ENTREPRISES DE TRANSPORT FLUVIAL DE MARCHANDISES EN 2017 PAR RAPPORT A 2012


    Source: Eurostat [sbs_na_1a_se_r2]

 
 
 

ENTREPRISES ET EMPLOI DANS LE TRANSPORT DE PASSAGERS

  • Les entreprises de transport fluvial de passagers en Europe interviennent dans différents segments : croisières fluviales et les excursions journalières sur les fleuves, rivières, canaux et lacs. Le transport de passagers par bac fait également partie du secteur. L’Italie arrive en tête, compte tenu du grand nombre de lacs du pays et de bateaux exploités sur les canaux à Venise. Les Pays-Bas comptent également de nombreux bateaux d’excursions journalières, de bacs pour franchir les cours d’eau, ainsi que de grands et petits bateaux de croisière.
  •  

    FIGURE 6: NOMBRE D’ENTREPRISES DE TRANSPORT FLUVIAL DE PASSAGERS EN EUROPE*



    Sources : Eurostat [sbs_na_1a_se_r2] et Administration fédérale des contributions (CH)
    * Données pour 2017

     

  • L’évolution du nombre total d’entreprises européennes de transport fluvial de passagers suit une tendance à la hausse depuis 2009. Il y a actuellement 4 000 entreprises actives dans ce domaine, dont 74,4 % se trouvent en Italie, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Suède et en France.
  •  

    FIGURE 7: ÉVOLUTION DU NOMBRE D’ENTREPRISES DE TRANSPORT FLUVIAL DE PASSAGERS EN EUROPE*


    Sources: Eurostat [sbs_na_1a_se_r2] Administration fédérale des contributions (CH), CBS (NL)
    * Absence de données relatives à 2009 pour la France.

     

  • L’Allemagne occupe la première place en matière d’emploi dans le transport fluvial de passagers avec plus de 6 000 personnes employées. Les Pays-Bas suivent avec plus de 3 000 personnes, puis l’Italie, la Suisse et la France, qui emploient chacune entre 2 000 et 2 500 personnes.
  •  

    FIGURE 8: NOMBRE DE PERSONNES EMPLOYEES DANS LE TRANSPORT FLUVIAL DE PASSAGERS EN EUROPE*


    Sources : Eurostat [sbs_na_1a_se_r2] et Office fédéral des statistiques (CH)
    * Données pour 2017

     

  • Le nombre total de personnes employées dans le transport fluvial européen de passagers étant de 21 581, il est légèrement inférieur aux chiffres de l’emploi dans le transport de marchandises. Environ 82 % de l’ensemble des personnes employées dans le transport de passagers par voie navigable dans l’UE travaillent en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie, en Suisse, en France et en Suède.
  •  

    FIGURE 9: ÉVOLUTION DU NOMBRE DE PERSONNES EMPLOYEES DANS LE TRANSPORT FLUVIAL DE PASSAGERS EN EUROPE*


    Sources: Eurostat [sbs_na_1a_se_r2] et Office fédéral des statistiques (CH)
    * Absence de données relatives à 2009 pour la France, absence de données relatives à 2009 et 2010 pour la Suisse. Les valeurs indiquées pour l’UE incluent la Suisse.

     

  • Dans presque tous les pays européens, le nombre d’entreprises de transport fluvial de passagers a augmenté depuis 2012. La plus forte augmentation a eu lieu dans les plus grands pays de transport fluvial de passagers et en Pologne.
  •  

    FIGURE 10: DIFFERENCE DANS LE NOMBRE D’ENTREPRISES DE TRANSPORT FLUVIAL DE PASSAGERS EN 2017 PAR RAPPORT A 2012



    Sources : Eurostat [sbs_na_1a_se_r2] et Administration fédérale des contributions (CH)
     
     
     

    CHIFFRE D’AFFAIRES, TAUX D’EXPLOITATION, COUTS SALARIAUX PAR EMPLOYE

     
    Chiffre d’affaires et taux d’exploitation du transport fluvial de marchandises

    • Bien que 18 % des prestations de transport soient assurées par les pays riverains du Danube, leur part du chiffre d’affaires de l’UE est beaucoup plus faible, en raison d’un niveau de salaire et de prix inférieur.
    •  

      FIGURES 11 ET 12: CHIFFRE D’AFFAIRES ANNUEL NET DU TRANSPORT FLUVIAL DE MARCHANDISES (EN MIO. €)



      Sources : Eurostat [sbs_na_1a_se_r2], CBS, analyse de la CCNR
       

    • La part du résultat d’exploitation (bénéfice) dans le chiffre d’affaires net permet de déterminer le taux d’exploitation, qui est un indicateur de rentabilité. Pour les Pays-Bas, cet indicateur a été calculé sur la base des données de CBS. En ce qui concerne les autres pays, des chiffres figurent dans la base de données SBS d’Eurostat, qui n’englobent malheureusement pas tous les pays ni chaque année.
    • Le secteur néerlandais du fret a atteint un taux d’exploitation de 20 % en 2015 et 2016, de 17 % en 2017 et de 16 % en 2018. Les courbes des taux d’exploitation pour l’Allemagne et la France se situent en dessous de la courbe néerlandaise. La Hongrie a affiché un taux d’exploitation négatif jusqu’en 2015. Cela signifie que, en moyenne, l’activité de fret a généré des pertes pour les entreprises hongroises entre 2011 et 2015. En revanche, en 2016 et 2017, le taux d’exploitation a été légèrement positif en Hongrie.
    •  

      FIGURES 13 ET 14: RATIO DU RESULTAT D’EXPLOITATION ET DU CHIFFRE D’AFFAIRES – TAUX D’EXPLOITATION – DANS LE TRANSPORT DE MARCHANDISES (EN %)



      Sources: Eurostat [sbs_na_1a_se_r2], CBS, analyse de la CCNR. Les données pour les Pays-Bas ont été calculées en divisant le résultat d’exploitation du transport de marchandises et de passagers par le chiffre d’affaires net du transport de marchandises et de passagers. Cependant, CBS estime que 92 % du chiffre d’affaires du transport fluvial néerlandais est généré par le transport de marchandises, et 8 % par le transport de passagers. Aucune répartition entre les données relatives aux résultats d’exploitation du fret et des passagers n’est disponible pour les Pays-Bas.
       
       

    Chiffre d’affaires et taux d’exploitation dans le transport fluvial de passagers

    • En ce qui concerne le transport de passagers, c’est la Suisse qui présente le chiffre d’affaires le plus élevé en Europe, suivie de l’Allemagne, de l’Italie et de la France. Les données relatives à la Suisse proviennent de la base de données de l’administration fiscale suisse, qui fournit des données en matière de chiffre d’affaires, ainsi que d’autres données financières pour tous les secteurs économiques en Suisse (via les informations concernant la taxe sur la valeur ajoutée acquittée dans chaque secteur). Les données relatives aux autres pays européens ont été extraites de la base de données d’Eurostat sur les statistiques structurelles relatives aux entreprises (SSE).
    • À partir de 2013/2014, le chiffre d’affaires a fortement augmenté en Suisse, mais aussi pour les entreprises allemandes, italiennes et britanniques. Il existe une forte corrélation avec la demande de croisières fluviales, qui a amorcé une phase de croissance au cours de ces années (voir, dans le chapitre consacré aux croisières fluviales, figure relative au nombre de passagers). Le fait que les entreprises du Royaume-Uni affichent un chiffre d’affaires en forte hausse se reflète également dans la présence croissante des voyagistes britanniques dans le secteur des croisières fluviales.
    •  

      FIGURES 15 ET 16: CHIFFRE D’AFFAIRES ANNUEL NET DU TRANSPORT FLUVIAL DE PASSAGERS (EN MIO. €)



      Sources: Eurostat [sbs_na_1a_se_r2], Administration fédérale des contributions (CH), analyse de la CCNR
       

    • En ce qui concerne le transport de passagers allemands, le taux d’exploitation a fortement augmenté à partir de 2013, pour atteindre 30 % en 2017.

     
    Coûts salariaux par employé

    • Les coûts salariaux par employé sont manifestement les plus bas dans les pays riverains du Danube, en raison d’un niveau de salaire et de prix inférieur à celui pratiqué en Europe occidentale. C’est en France et en Suède que les coûts salariaux par employé sont les plus élevés.
    •  

      FIGURE 17 : COUTS SALARIAUX ANNUELS MOYENS PAR EMPLOYE DANS LES TRANSPORTS FLUVIAUX* (EN MILLIERS D’EUROS PAR EMPLOYE, 2017)


      Sources: Eurostat [sbs_na_1a_se_r2], CBS, analyse de la CCNR
      * En ce qui concerne les Pays-Bas, la valeur résulte de l’addition des coûts salariaux par employé dans le transport de marchandises et de passagers, le transport de marchandises représentant 92 % de l’activité financière globale. Les données relatives aux coûts salariaux sont celles fournies par l’office statistique national (CBS), étant donné qu’Eurostat ne publie pas de données sur cet indicateur pour les Pays-Bas. Aucune répartition des coûts salariaux entre le transport de marchandises et de passagers n’est disponible dans la bases données CBS.
eget velit, facilisis ut leo. nunc at ut lectus pulvinar