Préface

COMMISSION CENTRALE POUR LA NAVIGATION DU RHIN

La Commission centrale pour la navigation du Rhin (CCNR) a le plaisir de présenter son rapport 2019 de l’observation du marché européen de la navigation intérieure qui, comme chaque année, est le fruit d’une collaboration très réussie et en constante amélioration avec la Commission européenne. Comme par le passé, cet exercice va bien au-delà de la simple rédaction d’un rapport. En effet, l’observation du marché se veut être un instrument clé pour le secteur européen de la navigation intérieure, destiné à faciliter les décisions stratégiques tant des pouvoirs publics que des acteurs privés. Plus important encore, il reflète un effort de collaboration qui, cette année aussi, a permis d’établir de nouveaux liens avec des acteurs de la navigation intérieure en Europe et de renforcer les liens déjà établis.

La navigation intérieure européenne a bien sûr été affectée en 2018 par la période prolongée de basses eaux du second semestre, qui doit être considérée comme un fait marquant dont l’impact s’est répercuté sur plusieurs paramètres économiques. Le rapport 2019 reflète cet état de fait et analyse les conséquences de cette longue période de basses eaux pour le transport fluvial. La manière de soutenir le transport fluvial confronté à de tels phénomènes sera certainement une question à aborder à l’avenir.

Le nouveau rapport de l’observation du marché met en lumière les principaux résultats pour l’année 2018 en ce qui concerne divers aspects de la navigation intérieure européenne, tels que le transport fluvial de marchandises et de passagers, la manutention fluviale dans les ports, l’évolution de la flotte, les entreprises de transport et les croisières fluviales, y compris les petits bateaux de croisière. Dans ce rapport est également analysée la structure par âge des personnes actives dans le secteur de la navigation intérieure dans certains pays européens. En particulier, cette édition 2019 du rapport comprend un chapitre consacré aux bateaux d’excursions journalières sur les canaux, rivières, fleuves et lacs européens.

Cette année, il convient de souligner aussi l’analyse des taux de fret et des volumes de transport de marchandises liquides dans la région FARAG (Vlissingen-Anvers-Rotterdam-Amsterdam-Gand), réalisée sur proposition et avec le soutien actif de la coopérative CITBO, coopérative des bateaux-citernes de navigation intérieure. Il s’agit de la première étude de ce type intégrée au rapport, qui a permis d’élargir encore les sources statistiques pour certaines zones géographiques. Je forme le voeu que cette coopération fructueuse puisse se poursuivre à l’avenir.

Comme chaque année, le Secrétariat de la CCNR tient à remercier chaleureusement tous les contributeurs au rapport, la Commission européenne, Eurostat et tous les Offices statistiques nationaux, ainsi que les Commissions de la Moselle, du Danube et de la Save, et tous les acteurs et parties prenantes qui ont contribué à son élaboration. Je voudrais également souligner le rôle essentiel des représentants sectoriels de l’UENF /Union européenne de la navigation fluviale et de l’OEB /Organisation européenne des bateliers, qui par leur soutien et expertise permettent d’améliorer continuellement la qualité des rapports.

Je me réjouis de la perspective de poursuivre cette collaboration également en dehors du contexte du présent rapport, notamment dans le cadre de la nouvelle Plateforme européenne du transport fluvial, afin de relever les défis auxquels sera confrontée la navigation intérieure à l’avenir et de saisir toutes les opportunités susceptibles de favoriser le développement durable, écologique, social et économique de la navigation intérieure.

Je souhaite à tous une agréable lecture de l’édition 2019 de notre rapport de l’observation du marché, qui, je l’espère, apportera de nombreuses et précieuses informations.

 

Bruno Georges
Secrétaire Général de la CCNR

PLATEFORME EUROPÉENNE DU TRANSPORT FLUVIAL

Pour le secteur de la navigation intérieure européenne, le présent rapport d’observation du marché, publié par la Commission centrale pour la navigation du Rhin (CCNR) en collaboration avec la Commission européenne, revêt une importance considérable.

Des informations et des données sont nécessaires afin que puissent être prises les décisions politiques. Ces informations sont tout aussi importantes pour identifier les tendances qui influencent les décisions des opérateurs à tous les niveaux de la chaîne logistique. Au cours des dernières années, l’activité d’observation du marché s’est développée et a permis de recueillir des informations pertinentes pour tous les segments de notre secteur.

L’année écoulée a été marquée par un certain nombre de tendances et d’évolutions notables. Les niveaux d’eau extrêmement bas des grands fleuves européens ont entraîné une baisse considérable des volumes transportés sur les voies de navigation intérieure européennes. Bien que cela ait eu un effet positif sur les taux de fret, cette évolution a donné lieu à un transfert des marchandises vers d’autres modes de transport et il pourrait s’avérer difficile de reconquérir ces marchés. En outre, l’image du secteur s’en est trouvée affectée. Des études plus détaillées seront nécessaires afin de déterminer si le secteur a été confronté à une situation extraordinaire ou à une tendance liée au changement climatique. Il apparait cependant clairement que l’entretien des voies navigables devra être amélioré pour éviter une nouvelle détérioration de la situation. Cela requiert un suivi adéquat de la part des décideurs européens et nationaux en matière d’infrastructures.

Les performances du secteur de la navigation intérieure en Europe sont impactées par ce qui précède, mais aussi par d’autres évolutions intervenues au cours de ces dernières années. Le secteur a enregistré des gains et des pertes substantiels dans les pays européens dotés de voies navigables et cela permettra de déterminer quelles seront les mesures à prendre à l’avenir.

Le rapport d’observation du marché est un outil parfait pour identifier les tendances positives dans notre secteur. Celles-ci sont les plus évidentes dans les segments du transport de conteneurs et du transport de passagers. Les développements dans ces segments de notre activité ont également été soulignés dans le rapport annuel d’observation du marché de l’an passé, qui a mis en évidence la hausse considérable du transport de conteneurs et de passagers. Cela devrait encourager tous les acteurs de la chaîne à réaliser un nouveau transfert modal nécessaire de la route vers la navigation intérieure.

Grâce à la coopération étroite entre la CCNR et la Commission du Danube, ainsi qu’avec d’autres commissions fluviales, cet instrument a réussi ces dernières années à élargir sa portée et à fournir des informations pertinentes relatives à l’ensemble du réseau européen de voies navigables.

Au nom du secteur du transport fluvial, nous tenons à exprimer notre reconnaissance et nos remerciements pour cet outil d’observation du marché et espérons pouvoir continuer à contribuer à cet effort commun, dans l’intérêt de notre secteur.

 

Paul Goris
Président de la Plateforme européenne du transport fluvial