Aucune correspondance d'année

• Les prestations de transport (en TKM) sur les voies navigables intérieures en Europe (l’UE, plus la Suisse, la Serbie et l’Ukraine) ont augmenté de 4,0 % au premier trimestre 2021 par rapport à la même période en 2020. En ce qui concerne les différents segments de marchandises transportées sur le Rhin, les marchandises sèches ont connu une augmentation, tandis que les marchandises liquides ont été légèrement plus faibles au premier trimestre 2021.
• Le transport de passagers, et plus précisément le segment des croisières fluviales, peine à se redresser, avec un niveau de trafic de bateaux de croisière qui, tel qu’enregistré à l’écluse d’Iffezheim, reste faible sur le Rhin supérieur. Le nombre de bateaux ayant franchi cette écluse a diminué de 12,7 % au premier semestre 2021 par rapport à la même période l’année précédente. L’écart entre les deux premiers trimestres en 2021 et en 2019 atteint 94,9 %.

 

PRESTATION DE TRANSPORT EN EUROPE


    PRESTATION DE TRANSPORT DE LA NAVIGATION INTÉRIEURE SUR LE TERRITOIRE NATIONAL DE CHAQUE PAYS EN EUROPE – COMPARAISON ENTRE LE 1ER TRIMESTRE 2020 ET LE 1ER TRIMESTRE 2021
    (EN MILLIONS DE TKM) *


    Sources : Eurostat [iww_go_qnave], OCDE (Suisse, Serbie, Ukraine)
    * Aucune donnée disponible concernant le Royaume-Uni

     

    FIGURE 1: PRESTATION DE TRANSPORT DE LA NAVIGATION INTÉRIEURE EN EUROPE, PAR RÉGION ET PAR TRIMESTRE (EN MILLIONS DE TKM)


    Sources : Eurostat [iww_go_qnave], OCDE (Ukraine), Destatis (Rhin et affluents)
    * Danube = TKM dans l’ensemble des pays du Danube, y compris l’Ukraine

     

  • Après avoir connu une période de baisse (basses eaux en 2018, faiblesse macroéconomique en 2019, crise de la Covid en 2020), le transport de marchandises sur le Rhin et sur les voies navigables néerlandaises a commencé à se redresser entre le troisième trimestre 2020 et le premier trimestre 2021. Des données plus récentes (enregistrées à l’écluse d’Iffezheim sur le Rhin supérieur) indiquent une augmentation de 4,7 % du volume transporté au cours des huit premiers mois de 2021, par rapport à la même période en 2020. La différence par rapport au niveau atteint pendant les huit premiers mois de 2019 était cependant encore de 6,9%.
  • Alors que les prestations de transport en Belgique et en France étaient plutôt constantes, avec toutefois quelques fluctuations, la navigation sur le Danube a poursuivi sa tendance à la hausse.
  •  

    NAVIGATION SUR LE RHIN ET LE DANUBE PAR SEGMENTS DE MARCHANDISES

    FIGURES 2 ET 3: VOLUMES DES PRINCIPAUX SEGMENTS DE CARGAISON TRANSPORTÉS VERS L’AMONT ET VERS L’AVAL SUR LE RHIN (EN MILLIONS DE TONNES POUR LES TROIS PREMIERS MOIS DE 2020 ET 2021)



    Source : analyse de la CCNR basée sur des données de Destatis
     

  • Le transport de marchandises sur le Rhin traditionnel s’élevait à 42,7 millions de tonnes au premier trimestre 2021, contre 42,5 millions de tonnes au même trimestre de l’année précédente. La comparaison montre que les volumes de marchandises sèches étaient plus élevés au premier trimestre 2021 qu’au premier trimestre 2020, alors que les volumes de marchandises liquides (en particulier les produits pétroliers) étaient plus faibles.
  • Ces différences peuvent s’expliquer par la reprise de la production d’acier et l’augmentation de la demande de charbon vapeur (en raison des prix élevés du gaz) en 2021, ainsi que par l’augmentation connexe du transport par cargaison sèche de minerai de fer, de charbon à coke et de charbon vapeur. La production d’acier en Allemagne a augmenté de 15 % au cours des cinq premiers mois de 2021 par rapport à la même période en 2020. La baisse enregistrée par les produits pétroliers s’explique par une mobilité réduite en raison de la pandémie. L’avenir nous dira si cela pourrait devenir un phénomène structurel.
  •  

    FIGURES 4 ET 5: VOLUMES DES PRINCIPAUX SEGMENTS DE CARGAISON TRANSPORTÉS VERS L’AMONT ET VERS L’AVAL SUR LE DANUBE MOYEN (EN MILLIONS DE TONNES POUR LES TROIS PREMIERS MOIS DE 2020 ET 2021) *



    Source : rapport d’observation du marché de la Commission du Danube
    * Données relevées sur le Danube moyen, à Mohács

     

  • Le transport de minerai de fer sur le Danube moyen a légèrement augmenté au premier trimestre 2021, traduisant également la reprise du marché de l’acier, qui revêt de l’importance pour la navigation rhénane et danubienne. En outre, la tendance à la hausse du transport de céréales observée en 2020 s’est également poursuivie sur le Danube en 2021.
  • Le transport d’importants volumes de céréales, depuis les ports du Danube moyen en direction du port de Constanța, a assuré un certain équilibre du transport de marchandises sur le Danube. Parallèlement, le trafic fluvial du port de Constanța s’élevait à 4,1 millions de tonnes au premier trimestre 2021, soit 15,3 % de plus qu’au premier trimestre 2020. En conséquence, le volume transporté sur le canal Danube-mer Noire a atteint 4,37 millions de tonnes, soit 12,3 % de plus qu’au premier trimestre 2020.

 
 

TRANSPORT DE PASSAGERS

  • Le nombre de bateaux de croisière franchissant l’écluse d’Iffezheim sur le Rhin supérieur est choisi comme indicateur pour le transport de passagers. Les données relatives aux bateaux de croisière opérant sur le Rhin sont un indicateur important pour le secteur européen des croisières, le Rhin affichant, après le Danube, les chiffres les plus élevés en matière de croisière fluviale.
  • Au second semestre 2020, le secteur des croisières s’était en partie redressé, parallèlement à la levée partielle des mesures de confinement. Au cours du premier semestre 2021, les chiffres sont toutefois retombés à des niveaux très bas.
  •  

    FIGURE 6: NOMBRE DE BATEAUX DE CROISIÈRE FLUVIALE FRANCHISSANT L’ÉCLUSE D’IFFEZHEIM SUR LE RHIN SUPÉRIEUR PAR SEMESTRE (LES DONNÉES RELATIVES AU SECOND SEMESTRE DE L’ANNÉE 2021 N’ÉTAIENT PAS DISPONIBLES)


    Source : administration allemande des voies navigables et de la navigation
     

  • Au moment de la rédaction du présent rapport, les chiffres disponibles s’arrêtaient au mois d’août 2021. Le nombre de bateaux de croisière enregistrés à l’écluse d’Iffezheim pour cette période-là avait fortement augmenté. Il est cependant beaucoup trop tôt pour considérer qu’il s’agit d’une véritable reprise dans ce segment de marché. Plusieurs indicateurs montrent que la pandémie n’est pas encore terminée, de sorte qu’un rebond de la crise ne saurait être exclu.
  •  

    FIGURE 7: NOMBRE DE BATEAUX DE CROISIÈRE FLUVIALE FRANCHISSANT L’ÉCLUSE D’IFFEZHEIM SUR LE RHIN SUPÉRIEUR PAR MOIS


    Source : administration allemande des voies navigables et de la navigation
     

  • En juin 2021, un certain nombre de croisières ont eu lieu sur le Danube, comptant initialement un nombre moyen de passagers compris entre 115 et 125. Au total, 13 passages de bateaux ont été enregistrés sur le Danube supérieur en juin, portant à 1 700 le nombre de passagers transportés. En juillet, le nombre de passages est passé à 148, et en août à 330. Dans le même temps, le transport de passagers en direction du delta du Danube a repris.

 
 

VOLUME DE TRANSPORT DANS LES PRINCIPAUX PAYS EUROPÉENS CONCERNÉS PAR LA NAVIGATION INTÉRIEURE

    FIGURE 8: VOLUME DE TRANSPORT PAR VOIE DE NAVIGATION INTÉRIEURE DANS LES PRINCIPAUX PAYS EUROPÉENS CONCERNÉS PAR LA NAVIGATION FLUVIALE (EN MILLIONS DE TONNES, DONNÉES TRIMESTRIELLES DU VOLUME DE TRANSPORT SUR LE TERRITOIRE NATIONAL DE CHAQUE PAYS)


    Source: Eurostat [iww_go_qnave]
    En raison d’un manque de plausibilité des données communiquées par Stat.Bel à partir du premier trimestre 2018, les données relatives à la Belgique à partir dudit trimestre ont été recalculées. C’est donc le taux de variation présenté par les données les plus plausibles de l’administration flamande des voies navigables (De Vlaamse Waterweg) qui a été appliqué. La courbe relative à la Belgique suit ainsi la tendance relevée pour la Flandre, en se plaçant toutefois à un niveau plus élevé.

 
 

VRAC SEC, VRAC LIQUIDE ET TRANSPORT DE CONTENEURS

    FIGURE 9: TRANSPORT DE CARGAISONS SÈCHES (EN MILLIONS DE TONNES)



     

    FIGURE 10: TRANSPORT DE CARGAISONS LIQUIDES (EN MILLIONS DE TONNES)



     

    FIGURE 11: TRANSPORT DE CONTENEURS (EN MILLIONS DE TONNES)



    Sources : Eurostat [IWW_GO_QCNAVE], Destatis. Centraal Bureau voor de Statistiek (CBS), Destatis, De Vlaamse Waterweg, Service Public de Wallonie (SPW), Voies Navigables de France, Institut roumain des statistiques
    Nota : pour la Wallonie, aucune statistique infra-annuelle n’est disponible concernant les conteneurs. Il est considéré que le segment de produits « machines/autres marchandises » comprend principalement le transport de conteneurs. Les données recouvrent l’ensemble de la navigation intérieure sur le territoire du pays/de la région.